Le confinement autour du monde: une famille en Australie

Nous vivons actuellement une situation sanitaire inédite qui a tendance à remettre en question notre façon de vivre. Pendant ces deux dernières semaines de confinement, FaVoRe vous propose régulièrement le récit d'une famille confinée à travers le monde! Nous découvrirons les pratiques d'autres pays qui vivent la même situation que nous, mais également les interrogations et les remises en question de ces familles.

 Et nous continuons aujourd'hui avec une famille de grands baroudeurs qui se trouve actuellement en Australie!

Pouvez vous vous présenter?

Je m’appelle Virginie, j’aurai 38 ans le premier mai. Je vis à Sydney depuis 2 ans après un tour du monde de 9 mois avec mon mari et nos 3 enfants.

Nous avons un blog "we simply enjoy" où je raconte nos voyages et notre aventure en Australie.

Nous sommes des indépendants. J'essaie de mon côté d’aider les personnes à se sentir mieux a travers des programmes de bien-être (ici!) et je travaille aussi à l'école des enfants, le lycée français, où je m’occupe de la communication, des événements, du marketing… Nous sommes donc bien occupés!

Quelles sont les mesures prises chez vous?

J’habite au sud-est de Sydney, à Maroubra. C’est l’une des régions d’Australie les plus touchées par le COVID, mais cela reste bien moindre qu’en France.

Les mesures principales mises en place sont la fermeture des écoles et la distanciation sociale. On ne peut pas se regrouper, aller voir les amis ou les recevoir. On nous demande de ne sortir que pour l’essentiel (travail, courses, sport…) mais nous sommes libres de sortir quand on veut !

Bondi Beach
Bondi Beach

Comment vivez vous cette épreuve?

Les enfants vivent très bien cette période d’enseignement à la maison et de relatif “isolement”. Ils ont l’air d'apprécier de se retrouver et que nous passions plus de temps tous les 5, comme un air de tour du monde…

Le plus difficile, comme beaucoup de familles, est de gérer nos activités professionnelles en plus de l'accompagnement des enfants. Mais on s’organise… Mon mari m’aide beaucoup. Les enfants sont relativement autonomes mais bien sûr aimeraient que l’on soit plus présent.

On essaie de prendre du temps pour eux en journée quand on peut et on compense tôt le matin ou le soir... On a essayé de garder le même rythme horaire qu’avant et on fait pas mal d’appels en visio pour garder le lien avec les proches

Certains de vos projets ont ils été remis en question?

Nous avons la chance d’avoir des activités qui peuvent être gérées à la maison et de garder nos visa. La grande incertitude reste quand nous allons pouvoir voyager à nouveau et recevoir la famille de France ! Ma famille devait venir nous voir, nous devions rentrer quelques semaines pour les vacances… tout cela est compromis pour l’instant.

Est-ce qu'il y a une leçon à tirer de cette crise?

Je ne peux pas m'empêcher de penser que les événements de cette année (les feux de forêt incontrôlables cet été en Australie et maintenant le COVID…) sont un appel de la nature a prendre plus soin d’elle et des autres. Apprécier encore plus ce que l’on a, et plus que jamais, tout mettre en place pour que nos enfants soient à l'abri des futures crises que nous pourrons vivre !

Nous remercions chaleureusement Virginie d'avoir répondu à nos questions! 

coucher de soleil Australie
coucher de soleil Australie

Vous avez aimé cet article? Vous pourriez aimer celui-ci!